jeudi 17 juillet 2008

Le dernier sermon du Prophète Muhammad (SAW)

Ce sermon fut fait le neuvième jour de Zil Hadj 10 A. H. dans la vallée Vranah du Mont Arafat.

Ce sermon fut en quelque sorte le dernier grand discours de Muhammad. Un sermon, renforcé par une parole divine : « Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, Je vous ai accordé Ma grâce pleine et entière et Jai agrée l’islam pour vous comme religion » (Coran, 5 : 3), qui clôture une mission d’une vingtaine d’années. Une mission jalonnée de tant d’adversité, de souffrance et d’endurance…

o Peuple, écoutez – moi attentivement, je ne sais pas si après cette année –ci je serai encore parmi vous. Donc écoutez ce que je vous dis avec beaucoup d’attention et apportez ce message à ceux qui ne peuvent être présents aujourd’hui ;
o Peuple, tout comme vous considérez ce mois, ce jour, cette cité sacrée [la Mecque], considérez la vie et les biens de chaque musulman comme sacrés ;
o Retourner à leurs légitimes propriétaires les biens qui vous ont été confiés ;
o Ne blessez personne afin que personne ne vous blesse ;
o Souvenez –vous qu’en vérité vous rencontrerez votre Seigneur et qu’effectivement Il vous demandera compte de vos actes ;
o Allah vous a défendu de pratiquer l’usure ou l’intérêt ;
o Pour le salut de votre religion, méfiez –vous de Satan. Il a perdu tout espoir de ne pouvoir jamais vous induire à commettre les grands pêchés. Méfiez –vous donc à ne pas le suivre en ce qui concerne les petits pêchés ;
o O peuple, il est vrai que vous ayez certains droits à l’égard de vos femmes, mais elles aussi ont des droits sur vous. Si elles se soumettent à vous, alors à elles appartiennent le droit d’être nourries et habillées convenablement. Traitez donc bien vos femmes et soyez gentils envers elles , car elles sont vos partenaires. Et il est de votre droit de vous assurer qu’elles choisissent leurs amis avec votre approbation aussi bien que de ne jamais commettre l’adultère ;
o O peuple, écoutez bien. Ecoutez bien :
o Adorez Allah ;
o Faites vos cinq prières quotidiennes ;
o Jeûner pendant le mois de ramadan ;
o Acquitter –vous de l’impôt social purificateur (Zakât) ;
o Accomplissez le Hadj [pèlerinage] si vous en avez les moyens ;
o Chaque musulman est le frère d’un autre musulman ;
o Vous êtes tous égaux ;
o Aucune personne n’est supérieure à une autre excepté en piété et en bonne action ;
o Souvenez –vous :
o Vous vous présenterez un jour devant Allah pour répondre de vos actes. Donc prenez garde ;
o Ne vous écartez pas du droit chemin après ma mort ;
o O peuple :
o Aucun prophète ou apôtre ne viendra après moi ;
o Aucune nouvelle foi ne naîtra après moi ;
o Raisonnez bien donc, ô peuple, et comprenez bien les mots que je vous transmets ;
o Je laisse derrière moi deux choses, le Coran et ma Sunna, et si vous les suivez vous ne vous égarerez jamais ;
o Que tous ceux qui m’écoutent transmettent ce message à d’autres et ceux-là à d’autres encore ; que les derniers puissent le comprendre mieux que ceux qui m’écoutent directement ;
o Sois témoin, ô Allah, que j’ai transmis Ton Message à Ton peuple.
SOUMARE Zakaria Demba

Aucun commentaire: