samedi 24 mai 2008

Aperçu sur le mérite de prier sur le Prophète Muhammad (SAW)

Ce serait presque un truisme que de rappeler que prophète Muhammad (SAW) occupe une place on ne peut plus importante dans la conscience et la vie des musulmanes et des musulmans. Il est de fait celui qui a réussi et transmis aux fidèles le Coran, Texte révélé qui rappelle la place éminente de l’envoyé d’Allah tout à la fois annonciateur, modèle et guide. Les musulmans, depuis le VII siècle, ont réussi l’ordre de prier sur lui par, entre autres, la formule consacrée ci-après chaque fois que son nom est mentionné : salla allahu alayhi wa sallam, littéralement : que la paix et la Bénédiction d’Allah soient sur lui. De même, le Coran, plus d’une fois, rappelle la nécessité de la prière sur celui qui fut (est) le symbole vivant de la révélation.

" Oui, Allah et Ses anges bénissent le Prophète. O vous les croyants! Priez pour lui et appelez sur lui le salut. … » De même, un nombre considérable des hadiths prophétiques abondent dans le sens d’exhortation des croyantes et des croyants à multiplier les prières sur Muhammad (SAW) : « celui qui prie sur moi [Muhammad] une fois, Allah priera sur lui dix fois » ; ou « ne faites pas de ma tombe un lieu pour célébrer vos fêtes, mais priez en ma faveur, car vos prières me parviendront où que vous vous trouviez » ; ou encore « l’avare est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est mentionné » (rapporté par Muslim, Abou Doud, At- timidhi).

Parmi les prières sur le prophète (SAW), nous pouvons entre autres citer : « Mon Dieu, prie sur Muhammad et sur la famille de Muhammad, comme Tu as prié sur Ibrahim et sur la famille de Ibrahim ; Tu es certes digne d’éloge et de gloire ; et béni Muhammad et la famille de Muhammad, comme Tu as béni Ibrahim et la famille de Ibrahim ; Tu es certes digne d’éloge et de gloire ». Cependant, le mieux est de fournir un effort de récitation de cette prière en langue arabe. Ce qui suit pourrait à notre avis aider ceux qui ne savent pas lire l’arabe : « allâhoumma sallî alâ muhammad wa alâ âli Muhammda ; kamâ sallayta alâ Ibrâhîm wa alâ âli Ibrâhîm innaka hamîdoun majîd ; allâhoumma bârik âlâ Muhammad wa alâ âli Muhammad kamâ bârakta alâ Ibrâhîm wa alâ âli Ibrâhîm, innaka hamîdoun majîd » (rapporté par Muslim).

Il y a de fait plusieurs raisons de prier sur le prophète Muhammad, dont entre autres ces quarante raisons

extraites du livre intitulé : Jalâ el Afhâm fî Fadhl e-Salât wa e-Salâm ‘ala Mohammed khaïr el Anâm d’ibn el Qayyim el Jawziya (p. 612-626).
1- Lorsque l’individu prie sur le Prophète [sws], il se soumet avant tout au commandement du Seigneur ;
2- Il s’inspire de son Seigneur bien que Sa Prière sur le Prophète [sws] soit différente de la nôtre ; la Sienne consiste à lui faire les honneurs et les éloges et la nôtre consiste à prier et à invoquer en sa faveur ;
3- Il suit les traces des anges ;
4- Il obtient dix prières de la part d’Allah pour chaque prière qu’il prononce ;
5- Allah l’élève de dix degrés à chaque fois ;
6- Il lui sera inscrit dix récompenses ;
7- Il lui sera effacé dix péchés ;
8- S’il accompagne sa Prière à ses invocations, elles seront plus favorablement reçues par le Seigneur étant donné que cette fameuse Prière permet de les faire monter au ciel. Sans cela, ses invocations risquent de rester suspendues entre le ciel et la terre ;
9- C’est aussi un moyen d’obtenir l’intercession du Prophète [sws] ;
10- C’est un moyen de se faire pardonner les péchés ;
11- C’est un moyen par lequel Allah soulage la détresse de Son serviteur ;
12- C’est un moyen de se rapprocher de Son Seigneur (I) le Jour de la Résurrection ;
13- La Prière sur le Prophète [sws] se substitue à l’aumône envers les personnes en difficulté ;
14- Elle lui permet de mener ses affaires à bien ;
15- Elle lui permet de recevoir les Prières d’Allah et celles des anges ;
16- Elle lui permet de se purifier et de se mettre en valeur ;
17- Elle lui permet de se voir annoncer le Paradis avant sa mort ;
18- Elle lui permet de s’épargner les douloureux événements de la Résurrection ;
19- Elle lui permet de recevoir en réponse les Prières et les Salutations du Prophète [sws] ;
20- Elle lui permet de se rappeler les choses qu’il a oubliées ;
21- Elle lui permet d’embellir ou de purifier ses assemblées et de faire que celles-ci ne soient pas un sujet de regret le Jour de la Résurrection ;
22- Elle permet de repousser la pauvreté ;
23- Il s’épargne ainsi de prendre le nom d’avare que mérite toute personne se privant de prier sur le Prophète [sws] au moment où ce dernier est évoqué ;
24- Il ne sera pas concerné ainsi par l’invocation destinée contre tous ceux qui s’abstiennent de prier sur lui [sws] à l’écoute de son nom ;
25- Elle lui permet de se maintenir sur le chemin du Paradis contrairement à celui qui ne prie pas sur lui [sws] ;
26- Il s’épargne ainsi des assemblées impures dans lesquelles il n’est consacré aucun éloge ni aucune attention à Allah et à Son Messager ;
27- Elle permet de rendre parfait un discours au début duquel les louanges sont consacrées au Seigneur et les Prières consacrées au Prophète [sws] ;
28- Elle lui permet d’acquérir une lumière durant la traversée du Pont jeté au-dessus de la Géhenne (le Sirât) ;
29- Elle le préserve de la dureté du cœur (ou de l’abandon du Seigneur) ;
30- Elle lui permet d’entretenir les éloges qu’Allah réserve à l’auteur d’une telle prière et qu’Il communique aux occupants de la terre et des cieux. En priant sur le Prophète [sws] en effet, le serviteur réclame au Très-Haut de lui réserver les éloges et les honneurs. Il méritait par conséquent de jouir relativement en retour de ces éloges en sachant que la récompense est de même nature que les actes ;
31- Elle lui rapporte la bénédiction dans ses œuvres, sa durée de vie, et ses différentes affaires. Comme il implore en effet la bénédiction en faveur du Prophète [sws] et de sa famille, il méritait en retour d’être comblé de la même faveur en sachant que ses propres invocations en faveur du Prophète sont automatiquement exaucées et que la récompense est de même nature que les actes ;
32- Elle permet d’obtenir la Miséricorde divine qui peut prendre le sens de prière –selon une certaine tendance – bien que selon la meilleure tendance, la prière est un effet de la Miséricorde divine. Quoi qu’il en soit, dans les deux cas, il reçoit la cette Miséricorde ;
33- Elle lui permet d’entretenir et d’augmenter les sentiments qu’il éprouve vis-à-vis du Prophète [sws], en sachant que l’amour du Prophète [sws] est un acte de foi incontournable. Plus l’ « être » est bien-aimé, plus ses qualités et ses caractéristiques attirantes sont évoquées et présentes à l’esprit et plus les sentiments à son égard augmentent. Son souvenir à l’ardeur grandissante anime et envahit tout le cœur. Lorsque ce sentiment n’est pas entretenu, il perd de son intensité. La chose la plus attirante à la vue, c’est de contempler son bien-aimé et la chose la plus attirante au cœur, c’est de se remémorer ses qualités. ce sentiment intense se manifeste à travers les paroles en faisant incessamment ses éloges ;
34- Elle lui permet d’obtenir en retour l’amour du Prophète [sws] de la même manière qu’elle permet d’entretenir l’amour du Prophète [sws] ;
35- Elle est un moyen de le guider sur le bon chemin et de vivifier son cœur. Plus il prie sur lui [sws] en effet, plus son cœur se remplit d’amour de sorte qu’il n’éprouve plus aucune réticence vis-à-vis de ses commandements et de ses enseignements qui vont s’imprégner en lui comme l’encre s’imprègne sur une feuille. Ils sont toujours présents avec lui et l’orientent constamment sur le chemin du savoir et du bonheur. Sa clairvoyance et son savoir ainsi accrus le pousseront à prier sur lui [sws] davantage.
36- Toutes les fois qu’il prie sur le Prophète [sws], son nom lui est transmis par les anges ; cet honneur suffit à lui-même !
37- Elle permet de lui raffermir le pas au moment de traverser le Sirât ;
38- Prier sur le Prophète [sws] est le moindre des droits que nous lui devons. C’est une façon de lui exprimer notre reconnaissance pour tous les bienfaits qu’Allah nous a procurés par son intermédiaire. Bien qu’il soit impossible de lui être pleinement reconnaissant, dans Son infinie Générosité, Allah se contente de peu de la part de Ses serviteurs ;
39- Cela implique d’évoquer le Seigneur et de Le remercier pour avoir envoyé un tel Prophète aux hommes. Cette prière implique notamment d’invoquer le Seigneur de récompenser Son Messager à sa juste valeur. Allah nous fait connaître à travers la Révélation Ses Noms et Attributs et Il nous guide sur le chemin qui mène à Son Agrément. Il nous fait connaître également quels agréments nous attendent une fois arrivés au bout de ce chemin et une fois parvenus à Sa rencontre. Ainsi, nous croyons à l’Existence de notre Seigneur, à Son Savoir, à son écoute, à Sa Puissance, à Sa Volonté, à Ses Attributs et à Sa Parole. Nous avons foi également aux enseignements du Prophète [sws] qu’Il a envoyé et à qui nous vouons un amour parfait. Ce Prophète que nous aimons et à qui nous croyons nous a fait découvrir ces différents fondements de la foi. Prier sur lui constitue donc l’une des œuvres les plus méritoires ;
40- La prière sur le Prophète est une forme d’invocation en sachant qu’il existe deux sortes d’invocations ; premièrement : le serviteur invoque en sa propre faveur et deuxièmement : il fait les éloges de l’Ami proche et du Bien-Aimé d’Allah. Ainsi, pour plaire à Dieu, il privilégie de prier sur Son Messager [sws] au dépend de prier pour lui-même. Il préfère plaire à Allah et à Son Messager et se sacrifier que de chercher à résoudre ses propres affaires. En récompense à celui qui Le privilégie à Ses créatures et à ses propres besoins, Allah le privilégie à Ses autres créatures étant donné que la récompense est de même nature que les actes…

Que les Prières et les Salutations d’Allah soient sur notre Maître Mohammed ainsi que sur sa famille ses compagnons !

SOUMARE Zakaria Demba

Aucun commentaire: