mardi 20 mai 2008

Aperçu sur la notion du temps en islam

Le temps, c’est de l’argent. Dit –on dans le proverbe. Cela est sans doute vrai selon les critères matérialistes par lesquels certains jugent la valeur de l’existence. Cependant, du point islamique, le temps c’est plus que l’agent : il est la vie. Un nombre considérable des versets coraniques mettent en exergue l’importance que le temps occupe dans la Création d’Allah. Dans plusieurs endroits du Texte sacré Allah jure par le temps (ou ses éléments) pour ainsi montrer combien il est précieux, comment en témoignent : « par le temps ! L’homme est certes en perdition ; à l’exception de ceux qui croient et accomplissent des bonnes œuvres ; qui s’enjoignent mutuellement la vérité ; et qui s’enjoignent mutuellement la vérité » ( Al – açr, Le temps). L’importance du temps est mentionnée sous diverse formes dans le Coran. Il est considéré comme un bienfait du Créateur à ses serviteurs croyants et non croyants. Le temps, de fait, est le support de la vie humaine et le champ où se déroule l’existence de l’homme. Dans le Coran, nous relevons : « et pour vous Il [Allah] a assujetti le soleil et la lune à une perpétuelle révolution. Et il vous a assujetti la nuit et le jour. Il vous a accordé tout ce que vous Lui avez demandé. Et si vous comptiez les bienfaits d’Allah, vous ne sauriez le dénombrez… » ( 14 : 33 – 34) ; ou « par la nuit quand elle enveloppe tout ! Par le jour quand il éclaire » (La nuit : 1- 2). De même, un nombre considérable des hadiths prophétiques abonde dans le sens d’incitation, d’exhortation des fidèles, hommes et femmes, à ne jamais négliger leur temps, comme en témoignent les hadiths suivants « au jour de la résurrection, l’adorateur ne bougera pas avant qu’Allah ne l’interroge sur :

1. sa vie, et comment il l’a passée ;

2. son bien, et comment il l’a acquis et dépensé.

Et « il n’est de jour dont l’aube se lève sans qu’une voix appelle : ô enfants d’Adam, je suis une nouvelle création, et je suis témoin de tes actes ; fais donc provision de moi : je ne reviendrai certes pas jusqu’au Jour de la résurrection » Rapportés par Muslim). Ceci montre de fait qu’il n’y rien dans la vie de l’homme, du croyant qui puisse être plus précieux que le temps.

SOUMARE Zakaria Demba

Aucun commentaire: