jeudi 3 avril 2008

Apeçu sur le respect des engagements et des promesses en islam

Aperçu sur le respect des engagements et des promesses en islam

L’islam, religion monothéiste basée sur le Coran révélé au VIIème siècle par l’intermédiaire de l’ange Jibril et la Sunna du prophète Muhammad (SAW), est une religion accordant une place on ne peut plus importante aux engagements et aux promesses tenus. Le fidèle, homme ou femme, une fois engagé par la parole à faire quelque chose est strictement tenu de la respecter sous peine d’être en contradiction avec les enseignements d’Allah et de son Messager (SAW). Dans le Coran, de fait, Allah souligne en des termes on ne peut plus clairs la nécessité voire l’obligation de respecter les engagements et les promesses et la gravité de les trahir : « O qui avez cru ! Pourquoi dites –vous ce vous ne faites ? C’est une grande abomination auprès d’Allah que de dire ce vous ne faites. » (Coran, 61 :2). Dans un autre verset, Allah fait l’éloge des croyants, hommes et femmes, qui une fois engagés à faire quelque chose, la respecte scrupuleusement : « la bonté pieuse (al-birû) ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. La bonté pieuse, cependant, est de croire en Allah, au Jour dernier, aux anges, au Livre et aux prophètes ; de donner de son bien, quelqu’amour qu’on en ait, aux orphelins, aux nécessités, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent de l’aide pour delier les jougs, d’accomplir la salât, d’acquitter la zakât. Et ceux qui remplissent leurs engagements lors qu’ils se sont engagés1. » (Coran, 2 : 177).

Ailleurs dans le Texte coranique, nous relevons cet autre verset allant dans le même sens : « et remplissez l’engagement, car vous serez interrogé à ce sujet. » (17 : 34). De même, dans la tradition prophetique (Sunna) de Muhammad (SAW) un nombre considérable des hadiths abondent dans le sens de l’encouragement et de l’exhortation à respecter les engagements et les promesses, comme en témoigne ce hadith rapporté par Abou Houraira : le Message d’Allah (SAW) a dit « les signes distinctifs de l’hypocrite sont au nombre de trois :

  1. Lorsqu’il parle, il ment ;

  2. Lorsqu’il promet, il viole sa promesse ;

  3. Lorsqu’on lui confie un dépôt, il est déloyal. » (Muslim.)

Il est ici intéressant de remarquer la gravité du non respect des engagements et des promesses. Dans la mesure où celui qui ne respecte pas ses engagements est ainsi comparé à l’hypocrite. Et, en islam, l’hypocrisie est un péché grave passible d’un chatiment exemplaire. Le musulman doit, constamment, veiller au respect des promesses et des engagements qu’il a pris. Car toute parole prononcée, tout engagement ou promesse pris fera l’objet d’un rendement de compte au jour du Jugement dernier.

Soumaré Zakaria Demba

1 C’est nous qui soulignons.

Aucun commentaire: