mercredi 16 avril 2008

Aperçu sur le repentir (tawbah) en islam


Dans le Coran, Texte de référence par excellence des musulmans depuis le VII siècle, nous relevons ces versets : "Et Nous dîmes ô Adam habite le paradis toi et ton épouse, et mangez -vous en de partout à votre guise ; mais n'approchez pas de l'arbre que voici : sinon vous serez du nombre des injustes" (2 :35). "Peu de temps après, Satan les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils étaient. Et nous dîmes : descendez d'ici (paradis) ennemis les uns les autres, et pour vous il y aura une demeure sur la terre, et un usufruit pour un temps." (2 :36). "Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles, et Allah agréa son repentir, car c'est Lui certes le Rependant, le Miséricordieux." (2 :37). Ces verstes, tirés de la plus longue sourate du Texte coranique, montrent de fait que l'Homme, de part sa nature, est porté à commettre le péché. Commetre un péché, en islam, n'est pas en soi un acte passible d'une condamnation sans appel à l'eternelle damnation. Cependant, ce qui est répréhensible, c'est la persistance à commettre ce péché et le refus du repentir. En effet, le repentir est un signe de soumission à la toute volonté d'Allah seul. Le fidèle, homme ou femme, qui cherche l'agrément de son Créateur après avoir volontairement ou involontairement commis un péché ne doit jamais abandonner le repentir. Il /elle doit constamment faire du repentir son compagnon inséparable. Allah, de fait, aime le serviteur qui revient à lui repentant, comme en témoigne ces versets "Alla aime ceux qui se repentent " (2 :222). "Et repentez -vous devant Allah, ô croyants afin que vous recoltiez le succès." (24 : 31). Dans plusieurs endroits du Coran, l'expression "Allah est pardonneur et miséricordieux" revient comme une rengaine encourageant les fidèles à ne jamais desesperés de la Grâce divine. Ceci témoigne de l'importance que le Seigneur des univers accorde à l'autocritique débouchant sur le repentir sincère après avoir été dévié du droit chemin. Ce repentir doit être sincère, et repond, entre autres, à quatre conditions :

1) La sincérité envers Allah, c'est-à-dire qu'il est dirigé exclusivement vers Allah afin d'obtenir son pardon et sa récompense et d'échapper à son chatiment ;

2) Le regret du péché qui a été commis, et n'avoir plus envie de le commettre une autre fois ;

3) Arrêter immédiatement le péché ;

4) Se repentir avant la mort, comme Allah l'a affirmé "...Le repentir n'est point destiné à ceux qui font de mauvaises actions jusq'au moment où la mort se présente à l'un d'eux et qu'il dit : je me repens maintenant."

SOUMARE Zakaria Demba

Aucun commentaire: